Que nous réserve la Ministre des Pensions ?

On l’attendait avec impatience et la voilà disponible : la note de politique générale de la Ministre des pensions (Karine Lalieux).

Du côté de la philosophie générale de la note, on relève notamment que l’objectif de la pension (assurer un revenu de remplacement) est remis au centre des réformes à venir et que la volonté est d’assurer la meilleure coordination/consultation des différents acteurs des pensions.

Ensuite, la note expose que la Ministre travaillera sur 6 axes pour mettre en œuvre les projets liés aux pensions. En résumé, voici ces 6 axes :

  1. Marché du travail et pension : une cartographie des mesures de fin de carrière sera réalisée afin d’élaborer la politique la plus appropriée
  2. Réformes paramétriques (à partir du 1er janvier 2021) : il sera notamment envisagé d’augmenter les pensions minimums,  la GRAPA, la cotisation AMI, et la cotisation de solidarité
  3. Réforme structurelle (à partir de septembre 2021) : le taux de remplacement, le bonus pension, l’accès à la pension minimum seront des sujets examinés en vue d’une réforme. Il est précisé que trois critères seront utilisés pour toutes les réformes à venir : le genre, la soutenabilité financière et la convergence
  4. Généralisation des pensions complémentaires : la note indique qu’il sera demandé aux interlocuteurs sociaux de poursuivre l’harmonisation entre les ouvriers et les employés (qui pour rappel est amorcée depuis 2015) et de réfléchir à la manière de permettre à chaque salarié d’être couvert par un plan de pension comportant une cotisation d’au moins 3% du salaire brut. L’information destinée aux affiliés sera également harmonisée entre les organismes de pension (fonds de pension ou assureur)
  5. Accessibilité : la volonté est d’améliorer la digitalisation des services sans en faire une généralité afin de maintenir une « accessibilité physique » mais également l’attribution automatique des droits et la lisibilité du système des pensions belges
  6. Etudes et évaluation : le principe du partage de la pension en cas de divorce, la pension pour inaptitude physique des fonctionnaires, la réduction des coûts liés aux pensions extralégales, et le cumul d’une pension de survie (ou allocation de transition) avec un revenu professionnel seront examinés.

Le menu est ambitieux… l’avenir nous dira s’il arrive à sortir des fourneaux et sera digeste