Le déconfinement, c’est maintenant !

Lors de la (tardive) conférence de presse du vendredi 24 avril, le Conseil National de Sécurité nous informait que le télétravail restait “la norme” et que rien ne changeait pour les entreprises pendant le déconfinement. Concrètement, cela signifiait que le télétravail restait obligatoire pour tous les membres du personnel dont la fonction s’y prête.

Mais coup de théâtre ce jeudi 30 avril. Un nouvel arrêté ministériel modifiant celui du 18 mars est publié au Moniteur Belge et change fondamentalement la donne: à partir du lundi 4 mai, le télétravail n’est plus obligatoire mais recommandé pour tous les membres du personnel dont la fonction s’y prête.

Concrètement, cela signifie que les entreprises ne sont plus obligées de recourir au télétravail et qu’elles peuvent donc demander à leurs travailleurs de revenir au bureau.

Il va toutefois de soi que ce retour ne peut se faire que moyennant le respect des mesures de sécurité telles que prévues par le Guide générique en vue de lutter contre la propagation du COVID-19 au travail, ou par les guides ou protocoles adoptés par les Commission paritaires. On rappellera à ce sujet que les organes de concertation (CPPT ou délégation syndicale) doivent être impliqués dans le choix et le déploiement de ces mesures de sécurité.

Si l’employeur ne peut respecter ces mesures de sécurité, il ne pourra imposer aux travailleurs un retour au bureau.